La Stratégie de C-discount avec Octopia relève d’un choix contraint

Interview de Jean-Paul Crenn par La Tribune sur les annonces stratégiques du e-commerçant Cdiscount, extrait.

Le modèle très prisé de la marketplace est-il fondamentalement vicié, voire menacé ?

C’est l’avis de Jean-Paul Crenn, le président du cabinet de conseil Vuca Strategy et de la Fédération du e-commerce en Occitanie (Fedeo).

Il analyse pour La Tribune les ressorts de l’ambitieux plan de croissance dévoilé par Cdiscount qui entend tripler son activité d’ici 2025, notamment grâce à sa nouvelle filiale Octopia dédiée aux places de marchés BtoB.

LA TRIBUNE – A quel marché s’adresse Cdiscount en lançant Octopia, sa filiale dédiée à la commercialisation de solutions de place de marché BtoB clef en main ?

JEAN-PAUL CRENN – L’objectif recherché c’est de permettre à des petites et moyennes  marques d’aller directement sur leur propre marché en faisant du « direct to consumer », de la vente directe à leurs clients, grâce à une prise en charge totale de leur place de marché par Octopia. L’idée sous-jacente de la marketplace c’est de proposer plus de produits et donc d’attirer plus de clients potentiels. Ce qui est intéressant dans cette offre c’est la possibilité d’une intégration et d’une prise en charge complète, sans que les marques clients d’Octopia n’aient à s’occuper de générer du flux de visiteurs, de la notoriété ni à gérer la logistique. De l’autre, l’idée est de permettre aux revendeurs de la marketplace historique de Cdiscount de pouvoir se positionner sur toujours plus de canaux de vente. Je suppose que le groupe Casino, qui ne se porte pas très bien, a envie de croire à la valeur de cette proposition face à la concurrence très importante que constitue le géant Amazon et, dans une moindre mesure, du Français Mirakl. Ce dernier propose seulement une solution technologique et le pari de Cdiscount c’est, au contraire, le caractère très intégré de son offre : solution technologique, flux, logistique et même publicité.

Que pensez-vous des objectifs affichés le 1er juin par Cdiscount qui prévoit de tripler de taille d’ici 2025, grâce notamment à Octopia ?

C’est un objectif extrêmement ambitieux, c’est évident ! Est-ce que c’est réaliste ? Lire la suite sur La Tribune.

    %d blogueurs aiment cette page :