Metavers, Web3, NFT : De nouveaux paradis pour les hackers ?

Metavers, Web3, NFT, de nouvelles opportunités mais également de nouvelles menaces : le webinar

Web3 : pour qui ? pourquoi ?

Le géant bancaire JP Morgan Chase envisage de ne plus s’assurer face au risque cyber du fait des restrictions de couverture et du montant des primes exigés par les assureurs.

Il confirme en cela une tendance où les organisations sont confrontées au refus des assurances de prendre en charge un niveau de risque de plus en plus élevé.

Avec l’essor des Metavers et du Web3 ce risque cyber va pourtant encore s’accroître, risquant de laisser un nombre croissant d’entreprises seules face aux menaces cyber.

La « liberté » et l’appropriation par l’utilisateur final que le Web3 promet d’offrir aux consommateurs est la même liberté dont les cyber-criminels pourront également profiter.

L’expérience immersive « sans coutures » proposée par les Métavers peut tout autant devenir dépossession.

Rejoignez Gérard HAAS et Jean-Paul CRENN pour un panorama des menaces de sécurité liées à l’ascension des Métavers et du Web3.

Ils croiseront leurs approches juridiques, technologiques et stratégiques pour vous présenter non seulement les ressorts de cette évolution mais également des pistes de protection.

Crypto jacking, vulnérabilités de la blockchain, nouvelles approches de phishing, rug-pull et pump-and-dump… Jean-Paul CRENN et Gérard HAAS vous présenteront des cas concrets illustrant cette nouvelle criminalité liée à l’évolution du digital.

Sans omettre qu’après la Terre, la Mer et l’Air le Cyberespace est dorénavant la 5ème dimension d’une guerre qui n’est pas qu’économique.

Puis ils aborderont les approches et les moyens pour préserver votre organisation si ce n’est la rendre plus résiliente, tant au niveau juridique que technologique.

En conclusion ils vous présenteront les 7 questions pressantes sur la cybersécurité que tout conseil d’administration doit poser à son exécutif.

Présentation de ce webinar :

.

    %d blogueurs aiment cette page :