Et la Tendresse?… bordel !


Au-delà du film de Patrick SCHULMANN…par Nelli Utalishvili,
NUDE EROTIC Your Tenderness (2018)

« Il est une chose qu’on puisse désirer toujours et obtenir quelquefois, c’est la tendresse humaine. »

J’ai cette phrase d’Albert Camus en tête depuis plusieurs jours.

Je ne peux alors que vous souhaiter, si je ne l’ai déjà fait, une belle année 2022 emplie de Tendresse.

Avec de la Santé, sans laquelle nous ne sommes que peu de chose et de la Réussite pour se sentir bien.

2021 a vu la confirmation de la croissance du e-commerce en BtoC et de la bascule inéluctable du BtoB vers le digital avec plus de 50% des ventes de la distribution B2B via ce canal.

La boule de cristal pour lire l’avenir du digital de l’Europe a un acronyme : U.S.A. Le e-Commerce en BtoC s’y trouve sur une trajectoire à 1 billion de $ en 2022, et il représente 65% des achats en BtoB, devant le canal des ventes en présentiel par les forces de vente. Selon une autre étude 35% des acheteurs professionnels sont prêts à dépenser 500 000 $, ou plus, en une transaction en canal de commande via un canal digital (77% des acheteurs pour des commandes de plus de 50 000 $). Les données de notre étude INSIGHTS VUCA l’annonçaient, McKinsey USA nous le confirme.

Au-delà de cette bascule, le projet le plus prometteur en 2022 est celui qui dérive du lucre inextinguible des GAFAM

Leur valorisation, qu’elle soit de 1 000 ou de 3 000 Mds $, les oblige à aller toujours plus loin dans la captation de notre attention, dans leur appropriation de notre temps et de notre charge cognitive.

Il leur faut, dès cette année, atteindre les 2 000 ou les 4 000 Mds !

Nos 3 heures par jour sur notre (leur) smartphone ne leur suffit plus. Elles réclament nos 21 heures restantes.

Elles veulent rogner sur nos balades en montagne, nos repas de famille, les matchs de foot de nos enfants.

Elles en veulent plus.

Elles en exigent plus.

Elles en auront plus.

Ce projet a été annoncé depuis plusieurs années, il est officiel depuis 2021.

Il a un nom : Métavers

Il a une arme fatale : les NFT (1).

L’accès aux métavers ne se fera pas par la réalité virtuelle, comme Hollywood nous le fait imaginer, mais plus par le son et la réalité augmentée. 

Et ce ne sera pas Facebook qui s’en emparera mais plus vraisemblablement Apple. L’entreprise à la pomme refuse d’ailleurs ostensiblement le terme de métavers, à mon avis pour ne pas risquer d’être assimilé à Zuck. Il devra bien un jour répondre de sa responsabilité dans l’accroissement du taux de suicide chez les teenagers !

En 2022, nous allons être assaillis par une logorrhée sur ces métavers. Mais il ne s’agit que de l’arbre qui cache la forêt. Si je n’ai qu’un conseil à vous donner, regardez plutôt du côté des NFT. Et, pourquoi pas, testez les !

Ce pourrait être une bonne idée comme résolution de début d’année 😉

Pour conclure et faire sourire certains d’entre vous qui m’avaient titillé à ce sujet il y a deux ans de cela, je continue à penser que les marques de véhicules électriques telles que TESLA sont outrageusement surcotées et que les Licornes devraient un jour penser à devenir rentables avant que leur fake it till you make it ne devienne visible par tous, à l’exception, bien sûr, de la BPI et de la French Tech toujours prêtes à participer à une danse du slip que ce soit à LA ou à Paris. Pour actualiser la liste de mes désabonnés, je ne passerai pas plus sous silence la dernière aberration du moment, le Live Shopping.

Inoxydablement vôtre,

Jean-Paul CRENN

(1) : voyez mon webinaire avec Gérard HAAS à ce propos

Nota : Je n’ai pas oublié la demande de certains d’entre vous, chers lecteurs, pour que j’argumente le fait que les Marques sont mortes et que le Produit est conquérant. J’y reviendrai, c’est juste sur la liste des tâches en retard !

.

    %d bloggers like this: