Marketplaces : toutes coupables ?

Les Echos.fr ont repris ma tribune sur les marketplaces suite au lancement par la Commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, d’une enquête préliminaire sur de possibles pratiques déloyales d’Amazon via sa place de marché.
J’avais abordé ce sujet dans un article repris par le Journal du Net le 20 juillet 2017 : « Non la Marketplace n’est pas l’avenir du e-commerce » (Madame Vestager lirait-elle mes articles ?? ;-)), je suis revenu le 16 avril 2018 sur le parasitisme avéré de la pieuvre de Seattle dans un autre article sur le « partenariat » Monoprix-Amazon : peut-on manger sans risque avec une pieuvre ?
 https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-187015-opinion-marketplaces-toutes-coupables-2207752.php
 
Je reviens à la charge dans cet article sur Les Echos car, à mon sens, les pratiques d’Amazon envers les commerçants présents sur sa marketplace (« si elles sont avérées » au cas où l’un de leurs avocats me lirait :-))) sont constitutives du mélange des genres que sont les marketplaces que je nomme « duales » (places de marché issues d’un commerçant, pure player ou non – à ne pas confondre avec les « vraies » marketplaces « neutres » tel eBay).
Une condamnation d’Amazon par la Commission Européenne impliquerait alors celle de l’ensemble des places de marché de ce type et…. la fin du modèle des marketplaces « duales ».
Pour mon argumentation sur le sujet et, en « bonus », mon retour sur le démantèlement d’Amazon

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-187015-opinion-marketplaces-toutes-coupables-2207752.php

    %d blogueurs aiment cette page :