Un tiers des impressions pub en display n’ont jamais été vues

Cette étude date de près d’un an (avril 2014) mais il m’a semblé intéressant de la mettre en avant car il me semble que tous les annonceurs n’ont pas encore intégré cette donnée.

En effet, seulement
un tiers des impressions publicitaires display sont considérées comme visibles selon la norme IAB, qui considère une publicité comme visible lorsqu’au moins 50% de sa surface est visible pendant au moins une seconde.
Par ailleurs le baromètre Adverification (Kantar Media Ad Intelligence avec Adledge), tend à montrer également que près de 32% des
impressions n’ont jamais été vues par l’internaute. 
«Cela peut
s’expliquer par la multiplication des emplacements à faible visibilité,
notamment en bas de page» y est-il expliqué.
Le baromètre note
encore que le format Megabanner (large bannière) ne génère que 26%
d’impressions visibles.
Et on ne parle bien que de visibilité : rien ne prouve que le display soit réellement vu
Car les vieux de la vieille comme moi (et nous semblons bien être les seuls…) nous rappelons que depuis 1998 nous savons que l’internaute souffre de « banner blindness« .
Ce qui ne peut rendre que dubitatif quant à l’intérêt même du display en tant que tel.
Des données à intégrer dans vos négociations…. si vous croyez encore aux vertus du display !

 

    %d blogueurs aiment cette page :