Les 3 à 10 lois du e-Commerce

Il existe quelques textes de qualité sur le e-commerce, qui perdurent dans le temps car ils abordent de façon profonde et réfléchie ce qui en fait le succès ou l’échec.

Il m’a semblé qu’en cette fin d’année 2014 il pouvait être intéressant de « reprendre » quelques classiques autour de la stratégie e-commerce (que voulez-vous, quand on fait du conseil e-commerce on a fatalement quelques marottes…).

Le texte « fondateur » de la stratégie sur Internet reste à mon avis celui de Michaël E. PORTER « Strategy and the Internet » publié en mars 2001 dans la Harvard Business Review.
Dans ce texte, considéré comme lanécrologie de la 1ère bulle Internet, PORTER recommande vivement aux entrepreneurs de rester centrés sur le développement stratégique et les avantages concurrentiels et de prendre Internet pour ce qu’il est : une technologie « capacitante ».

Plusieurs articles ont, depuis, dénoncé une position « archaïque » de la part de PORTER, mettant en avant une « économie en réseaux » rendant caduque l’analyse des 5 forces créée par le professeur de Harvard.

Bien qu’ayant lu ces publications, je continue à utiliser cette grille d’analyse « porterienne » car je pense que ses contradicteurs n’ont pas toujours (ou voulu) en voir la richesse et la puissance.

Car derrière son apparente facilité conceptuelle la mise en oeuvre des outils est longue et complexe, comme le montre très justement Joan MAGRETTA dans son livre « Comprendre Michael Porter. Concurrence. Stratégie » paru en 2012.

Une fois cette grille d’analyse fondamentale prise en compte il existe des réflexions intéressantes, plus immédiates d’accès, autour du e-commerce :

En octobre 2010 la société d’investissemnt BESSEMER a publié ses « 10 Lois du e-Commerce ».

Au-delà de l’accroche racoleuse, ces 10 lois méritent le détour.

Je vous les présente lors d’un prochain post.


    %d blogueurs aiment cette page :