Etes vous prêts pour vos SOLDES ?

Les soldes sur Internet, c’est une affaire qui fonctionne très bien.
L’attente est très forte du côté du consommateur avec une rétention des actes d’achat deux semaines au préalable.
C’est pourquoi vous avez organisé des « ventes-privées » sur votre fichier client depuis deux semaines… et que vous proposez à vos visiteurs de « mettre de côté » leur liste de soldes pour être prêt dès le démarrage.
Si ce n’est que certains proposent directement l’inscription aux « vente privées » :

Vous avez également envoyé un mail aujourd’hui pour que vos clients se rappellent bien que les soldes c’est demain et qu’il n’y en aura pas pour tout le monde.
Ou bien vous avez envoyé un sms avec une offre personnalisée pour vos « meilleurs » clients :

Mais êtes vous réellement prêt pour ce premier jour ?

Ce que je remarque chaque année c’est que les ventes des Soldes sont très concentrées les premiers jours (doux euphémisme pour ne pas dire le premier jour). Et ce malgré des relances, des opérations de « soldes de soldes » et autres « secondes démarques » tout au long de la période.
En fait il est nécessaire de « taper fort » et de se différencier dès le premier jour…. pour avoir un véritable effet « OMG » :

Attention ! je ne dis pas qu’il faille absolument faire du « 60% » mais, fonction de vos taux de marge, cela aide (un test récent a montré un différentiel de 60% de CA entre la même offre à -45% et à -50% – faites vos comptes).
Et n’oubliez pas l’impact bénéfique des prix « psychologiques » en « .9 « .
Les soldes sur internet ne repassent pas les plats : ce que vous n’aurez pas réalisé comme CA le 1er jour, vous aurez peu de chance de le faire par la suite.
Il faut en effet se méfier de cet « OMG » là :

Car comme me le disait un des principaux adhérents LECLERC il y a quelques années de celà : « c’est le premier qui est qui b…se ».
Trivial mais pas forcément faux…
Car n’oubliez pas que, sur Internet encore plus qu’ailleurs, votre client peut être fidèle mais n’est pas forcément exclusif et que son potentiel d’achat est forcément limité.
Enfin, une petite check-list pour vous assurer que vous respectez bien la loi quant aux soldes (et un merci à Marine de La Clergerie) :
La DGCCRF met à disposition
des informations sur le sujet : Soldes.
 
Pour rappel,

· Les marchandises doivent avoir été proposés à la vente et payées depuis
au moins un mois à la date de début de la période de soldes (article L310-3 du
code de commerce). Sanction : amende de 15 000 € (article L310-5 du code de
commerce)
· Il est possible de vendre à perte
· Les rabais annoncés doivent être conformes à l’Arrêté du 31 décembre
2008 relatif aux annonces de réduction de prix à l’égard du consommateur qui
précise que le prix de référence peut être :
    
– SOIT le prix le plus bas pratiqué par l’annonceur, dans le même établissement
de vente au détail ou site de vente à distance, au cours des 30 derniers jours
précédant le début de la publicité.
    
– SOIT le prix conseillé par le fabriquant ou l’importateur du produit
sous réserve de pouvoir justifier de la réalité de ces références et du fait
que ces prix sont couramment pratiqués par les autres distributeurs du même
produit.

     – SOIT si le produit n’a jamais été vendu par l’annonceur et qu’il n’y a
plus de prix conseillé, possibilité de prendre le dernier prix conseillé si
celui-ci n’est pas antérieur à 3 ans (date de la publicité) sous réserve de
mentionner l’année (« prix conseillé 2011 »).




    %d blogueurs aiment cette page :