Ne lisez pas ce billet sur la Stratégie e-Commerce

Ne lisez pas ce billet car vous devriez être sur la plage et de toute façon vous ne raterez rien car la stratégie e-commerce, tout le monde en parle mais qui en a une ?
Je suis toujours surpris par le manque de recul des entreprises se lançant dans le e-commerce. Et ce n’est pas une question de taille, loin de là.
Autant elles se lancent avec ardeur dans la réalisation d’un site, assistent à des conférences sur le référencement naturel (ou les réseaux sociaux), autant elles sont incapables de définir leurs avantages concurrentiels.
Qu’est-ce qui va faire que mon entreprise va réussir son développement sur Internet ? Quelles sont mes forces mais aussi mes faiblesses ? Pourquoi serais-je meilleur que mes concurrents actuels et futurs ? Qu’est-ce qui me fait penser que je vais gagner de l’argent ?…
Avantages concurrentiels pérennes, compétences distinctives, qui en parle ?
Personne !
Certains décrètent le « mois du taux de conversion » sur leur blog pour qu’on découvre que de jolies images font mieux vendre que des moches, d’autres pérorent sur les dernières finesses de référencement naturel et je passe sur ceux qui vous promettent la lune parce qu’ils ont compris comment trouver des « amis » sur Facebook car ils sont d’jeuns (je ne reviendrai pas sur l’eye-tracking car c’est déjà fait)….
Mais tout ce bruit pour quoi faire ?
Pour se dire que si cela ne « marche » pas comme cela devrait c’est juste une question de « réglage » (car c’est bien de cela dont il s’agit quand on s’intéresse à ce type de sujet) et non que son projet Internet n’a aucune chance ?
Si vous êtes sur un marché déclinant ou trop restreint, si votre marge est trop faible (c’est-à-dire si votre coefficient commercial du HT au HT est inférieur à 2,5 !), si vos produits sont trop lourds/fragiles, si vous vendez la même chose que tous les gros sites…. votre business a toutes les chances de ne pas fonctionner.
Aïe, je les entends les Maîtres du taux de conversion, les Ayatollahs du référencement naturel et les Divas des réseaux sociaux :
« Ah mais là Monsieur vous exagérez ! Si on commence à dire à 80% des projets Internet qu’ils n’ont aucune chance,comment vais-je vendre mon expertise analytics ? mon joli logiciel pour Facebook ? ma superbe plate-forme e-commerce ?… »
Rassurez vous, nous sommes le 17 août, personne ne lira ce post !

stratégie e-commerce :

    %d blogueurs aiment cette page :