Frais de Port Gratuits : le prochain défi pour les e-commerçants (3)

Troisième post de notre feuilleton de l’été: Comment les sites américains gèrent le mouvement inexorable vers les frais de port gratuits.

Le fleuriste en ligne FTD.com propose le même programme de frais de port gratuits que Williams Sonoma : le consommateur qui paie un forfait de 29,99$ participe au Programme de Fidélité Or. Ce dernier offrant notamment la gratuité des frais de port.

Pour le mois de novembre de cette année ShopRunner annonce qu’il aura doublé le nombre de commerçants en ligne participant à son programme de frais de port gratuits (90 contre 40 en juin). Ce programme est le concurrent d’Amazon Prime (Amazon Premium pour nous).
ShopRunner propose, pour un forfait annuel de 79$, les frais de port gratuits auprès de l’ensemble des sites de e-commerce participant à leur programme. Amazon Prime, lancé en 2005 a attiré 6 millions d’abonnés selon Colin Sebastian de Robert W. Baird & Co.

La place de marché la plus importante au monde (25 millions de vendeurs) c’est toujours eBay. Et eBay incite ses vendeurs à offrir les frais de port, via son système de commissionnement sur les ventes. En effet, celui-ci était auparavant de 12% sur le prix de vente. Il est maintenant de 10% sur la base du prix de vente + frais de port. Selon eBay 30% des ventes sous l’ancien système de commissionnement étaient réalisées avec des frais de port offerts. Mais eBay n’a pas communiqué l’évolution de ce chiffre depuis l’évolution de son système.

Nous verrons lors du prochain post comment réagissent les entreprises multicanal « Click & Mortar » (notamment les réseaux de distribution) face à cette montée des frais de ports gratuits.

Nous verrons ensuite  comment s’opère l’équation financière : l’impact sur les taux de conversion visiteur-client  compense-t-il le manque à gagner sur les frais de transport ? Puis la question cruciale, comment réduire ces coûts logistique ?

    %d blogueurs aiment cette page :