Planète e-Commerce PARIS 30 novembre 2010

Planète e-Commerce à Paris, à l’ancienne Bourse du Commerce.
Il y fait bien froid.
Je participe à 3 conférences, la première dont je suis l’animateur a pour thème le marketing multicanal, la deuxième est sur la stratégie e-commerce et la dernière concerne les liens sponsorisés.

Compte-rendu :

« Sélection des données, cross média, plateforme de gestion de campagne, retour d’expérience… Comment réussir votre plan d’action marketing multi canal ? »

Je fais donc office d’animateur (transi) avec comme témoins Olivier LACROIX, le Directeur Marketing et Communication du CREDIT SOCIAL DES FONCTIONNAIRES et Pascal TEISSEDRE de PRO-VENTE SYSTEM.
Des échanges qui m’ont paru fort intéressants avec 2 bons professionnels. Voici mes notes :
– Relance téléphonique sur les abandons de formulaires ou de panier, sous couvert d’appel du Service Qualité (« avez vous eu un problème technique ? ») avec des rendements très intéressants selon Pascal TEISSEDRE. Cependant cela nécessite une relance très rapide suite à l’abandon (dans l’heure qui suit). Cela semble en effet un excellent moyen d’optimiser son taux de transformation – a manier cependant avec prudence et… on ne peut le faire que si l’internaute a laissé ses coordonnées. J’ai remarqué que JPG fait de même, y compris pour des paniers validés, afin de proposer des offres complémentaires.
– Test SMS : Olivier LACROIX a testé pour de la promo et a été déçu par les taux de retours. Par contre fonctionne bien pour de l’évènementiel.
– Le Print pour animer, fidéliser, pour l’image de marque mais trop cher pour la prospection
– Olivier LACROIX également testé du Print avec relance par e-mailing, ce qui n’a pas fonctionné (à l’inverse j’ai des clients qui ont testé un e-mailing « avant première » pour un catalogue puis envoi du catalogue papier avec succès, sans cannibalisation).
– Toujours pour le CREDIT SOCIAL DES FONCTIONNAIRES, qui n’est pas sur un marché aussi captif que son nom pourrait laisser croire, Olivier LACROIX utilise de l’achat de mots clefs pour faire venir sur son site avec possibilité de simulation (offres de crédit) puis proposition de webcallback. Il est satisfait des rendements de ce type d’opération.

« Comment mettre en oeuvre une stratégie gagnante d’e-commerce en 2011 »

Dont voici le présentation :

Ruptures majeures Stratégie e-Commerce 2011




« Comment être visible sur Google, Yahoo et Bing et optimiser son retour sur Investissement avec les liens sponsorisés ? »

Conférence animée par le fringant Frédéric NICOLAS de MLG-CONSULTING avec comme témoins votre serviteur ainsi que Jérôme POHIER et Alexandre ULLERN de VISIPLUS.

Là aussi des échanges qui m’ont paru intéressants autour de l’achat de mots clefs et de la gestion de campagnes, notamment avec Google Adwords.

Il ressort que le côté pernicieux de la plateforme Adwords est son accès aisé alors que son utilisation est complexe.
Cela conduit à des gestions approximatives des campagnes, entraînant un manque d’efficience… le tout au profit de Google.

D’où la nécessité de se former ou du moins de se documenter (acheter un livre sur le sujet par exemple). En effet l’aide en ligne de Google est nulle et ses conseillers-experts ne valent guère mieux. Jérôme POHIER a cité à ce sujet l’exemple d’un de leurs clients, vendeur de lino et de parquet qui, conseillé par un expert de chez Google, investissait 800€ par mois sur la requête ‘Lino Ventura » !

Par contre, nous nous sommes accordés sur le fait que les annonces sur Google, si elles sont bien gérées (c’est à dire que non seulement les mots clefs pertinents sont déterminés mais également que les annonces et les « landing pages » sont optimisées) sont le moyen le plus efficient de prospecter.

J’ai questionné le fait qu’une stratégie de e-commerce soit basée uniquement sur une prospection via les Adwords car, à terme, la rentabilité de l’entreprise ne peut que s’amoindrir. En effet, avec les achats de mots clefs, il n’y a qu’une seule certitude, c’est que demain ils seront plus chers !

Dernier point abordé, la connaissance des mots clefs achetés par les concurrents : il existe des outils payants (SEM Rush par exemple) mais aussi certains gratuits, moins précis mais intéressants pour une première approche : Alexa.

Fin de la journée au DEVCOM – PLANETE E-COMMERCE mais ce n’est pas fini pour moi : j’ai un plateau télé sur BFM TV, avec Yohan RUSO, DG d’e-Bay France à 21h00 !

Suite au prochain post.

    %d blogueurs aiment cette page :