Denis Olivennes (PDG de la FNAC), « Monsieur Antipiratage » pris la main dans le sac ?

C’est en tout cas ce que peut laisser penser l’article de la page 4 du « Canard Enchainé » paru ce matin 27 février.
Comme le rappelle le seul véritable journal d’investigation français, l’auteur de « La gratuité c’est du vol! » devrait faire le ménage dans ses magasins car la FNAC est souspçonnée de commercialiser des… enregistrements pirates, non seulement en masse, mais également de façon délibérée.

En effet, alertée en décembre dernier par la CFTC de l’arrivée de ces DVD douteux, la direction de la FNAC a répondu selon un vendeur: « … d’autres comme Virgin en vendent aussi ».
M. Olivennes mélange non seulement les genres (être le premier disquaire de France et être en charge d’une mission sur le piratage sur Internet), raconte n’importe quoi (la gratuité EST pour partie l’avenir du business sur Internet, nous y reviendrons, c’est promis) mais semble d’un cynisme le plus total.
Tiens, ça me rappelle le premier post de ce blog !

PS: Il est vrai que, quand on est dans une situation de rentier (grâce à la loi Lang, le premier libraire de France qu’est la FNAC n’a pas à se préoccuper de la concurrence et de la préservation de sa marge), on peut trouver qu’il est injuste d’avoir à faire face à de la concurrence dans d’autres domaines.

    %d blogueurs aiment cette page :