E-Commerce, Tourisme, Comparateurs et… Confiance

« Pour préparer ses vacances, la tendance est à l’utilisation répétée et approfondie des comparateurs de prix, surtout lorsqu’il s’agit d’un hébergement » selon l’étude menée par le cabinet Raffour Interactif, repris par LeJournalduNet sous la plume de Marine de Saint-Seine.

L’enquête a été menée en novembre 2007 auprès d’une centaine d’internautes ayant effectué un long séjour durant les 11 derniers mois.

Il apparait que ces derniers utilisent non seulement plusieurs comparateurs de façon systématique, notamment en ce qui concerne l’hébergement (objet principal de cette étude), mais également des comparateurs spécialisés.
Pour le PDG du Cabinet, Guy Raffour « ces résultats montrent que les comparateurs spécialisés dans le tourisme sont bien installés dans le paysage online, mais surtout que les internautes deviennent des experts de la recherche ».
Puis il signale « … l’hébergement est un achat très impliquant, qui peut, s’il est mal choisi, gâcher votre séjour, beaucoup plus que le transport en avion ».
Toujours selon ce cabinet, « 40% des français partis en voyage l’avaient préparé sur la toile » (baromètre 2006).
A noter selon cette même étude :
– 95% des internautes interrogés estiment les comparateurs utiles pour une réservation de billets d’avion, 60% pour une chambre d’hôtel et 57% pour un séjour tout compris
– 63% des internautes doutent de l’indépendance des comparateurs vis-à-vis des sites marchands
– 66% doutent de leur exhaustivité

Soit, les échantillons interrogés sont faibles (une centaine de personnes) pour présenter une valeur statistique probante. Mais les indications sont intéressantes.

Outre l’importance d’Internet dans le CHOIX et l’ACHAT de prestations de tourisme (ça nous le savions), elles mettent en avant la difficulté d’utiliser les comparateurs pour des produits non strictement comparables (cf hors billets d’avion secs) et… une certaine défiance vis-à-vis de ces derniers. Car si de nombreux comparateurs sont systématiquement utilisés, cela ne provient pas, AMHA, de l’ « expertise » des internautes comme le souligne M. Raffour, mais plutôt des insuffisances des comparateurs spécialisés « tourisme » : manque d’exhaustivité et impartialité sujette à question, pour des offres difficilement comparables.

Et les internautes ont bien raison de se méfier et donc de faire plusieurs fois le tour du marché avant de se décider…

    %d blogueurs aiment cette page :