Responsive design : la partie émergée de l’iceberg !

Je ne résiste pas au plaisir de poster le commentaire de Vincent CHARVILLAT à mon précédent post :

« J’aime
les références au livre que tu mentionnes. 

Je rajoute, pour avoir
travaillé sur le sujet de l’adaptation de contenus à différents
terminaux, une vérité et un élément polémique de mon cru. La vérité, et
je m’inspire de D. Bulterman (CWI, FXPal), c’est que l’adaptation des
sites n’est bien souvent que de l’adaptation des interfaces (l’affichage
et l’interactivité) et jamais l’adaptation de contenus (les produits,
informations, mis en avant). 

La polémique selon moi est que les choses
en sont là car l’adaptation de contenus (le filtrage et la sélection des
éléments/produits adaptés à l’utilisateur dans son contexte, mobile ou
pas, contraint ou pas) est plus difficile. 

C’est pourtant un élément de
la solution aux problèmes d’UX que tu observes et commenes avec
pertinence. C’est là où il faut porter l’effort (côté serveur et côté
décisionnel) pendant qu’on panse voire monnaye (…) les plaies (côté
client et côté interface). »

Merci Vincent !

    %d blogueurs aiment cette page :