Amazon : des résultats décevants mais un avenir enfin radieux ?

Amazon vient d’annoncer des résultats
pour 2012 en dessous des prévisions en termes de chiffre d’affaires et
en perte alors que l’entreprise était bénéficiaire l’année passée.

Son action
augmente pourtant depuis confirmant ainsi la croyance du marché dans son
modèle.

Cette croyance est basée sur quelques faits objectifs :


– Pour la deuxième année consécutive, les tablettes Kindle continuent de truster le classement des produits les plus vendus sur Amazon. Kindle Fire HD étant en tête devant le Kindle Fire, le Kindle Paperwhite et le Kindle basic. Amazon attaque frontalement Apple
et sa boutique iTunes sur la musique dématérialisée avec le service
AutoRip qui permet à tous les acquéreurs d’un CD physique depuis 1998 de
télécharger gratuitement ces mêmes titres. Kindle c’est, enfin, pour Amazon, de la marge du fait de la combinatoire de la dématérialisation et de la désintermédiarisation. C’est la pierre qui manquait à l’édifice du projet Amazon qui pêchait – jusqu’à maintenant – à ce niveau.


– Avec 23 millions de films, de séries, de livres et autres contenus
dématérialisés disponibles sur sa plateforme contre 19 millions l’année
précédente, Amazon confirme sa prise de position dominante sur les
contenus payants. Le coup de grisou sur l’action d’Apple la semaine dernière malgré de bons résultats montre que le modèle d’Apple
sera bien mis à mal dans un avenir proche. Cette guerre menée sur le
front des contenus s’intensifie et Amazon remporte d’importantes
batailles qui confortent son modèle, à l’image des contrats passés avec
Turner Braodcasting, Warner Bros. et autres. Amazon s’est ainsi constitué un fichier comportemental de premier ordre et mène avec succès la lutte du Big Data.


– Grâce à une logistique parfaitement rodée, Amazon poursuit en tête la course à la satisfaction client, ce qui est au coeur de sa stratégie. Devant la Fnac en France depuis peu, il est numéro un aux Etats-Unis pour la huitième année consécutive. Couplée avec une politique de prix
toujours aussi agressive, cette méthode renforce également la confiance
des actionnaires. Tout comme l’exportation de son modèle dans plusieurs
pays clés, comme Australie et la région Asie-Pacifique. Amazon est devenu une marque à part entière.


Jeff Bezos est confiant (il est dans son rôle) : 

« Nous assistons maintenant à la transition à
laquelle nous nous attendions. Après cinq ans, le livre électronique est
un segment à plusieurs milliards de dollars pour nous et progresse
vite, d’environ 70% l’année dernière. A l’opposé, nos ventes de livres
physiques ont enregistré leur plus faible croissance pour un mois de
décembre en 17 ans, seulement 5%. » 

Reste à savoir combien de temps le marché portera les idées d’un seul homme, comme il l’a fait avec Steve Jobs et Apple.

Les entreprises des nouvelles technologies seraient-elles liées à la vista d’un leader charismatique?
On se posait sans doute la même question il y a un siècle face à Louis Renault.
    %d blogueurs aiment cette page :