Internet en situation de mobilité : la fin du « magasin de papa ».

On sait depuis plusieurs années que l’Internet va faire évoluer structurellement la distribution physique.


On sait également que l’utilisation de l’Internet en situation de mobilité, via les smartphones, accélère et radicalise ce mouvement.


La complémentarité des approches « physiques » et Internet (mobile et non mobile) semble maintenant évidente pour tous les réseaux de détaillants.
Elle peut l’être également dans le sens « e-commerce développant un réseau physique de magasins ». Le dernier exemple en date, celui de Ldlc (article des Echos à ce sujet) en est la preuve (nous y reviendrons).


Quelques chiffres pour les sceptiques (source US, dernier trimestre 2011) :


Le
client possesseur d’un smartphone  visite un magasin, vérifie
les prix sur son smartphone puis… achète en ligne dans :



•58% des cas pour les produits électroniques
41% pour les chaussures
39% pour l’habillement
29% pour l’équipement sportif
•19% pour l’équipement de la maison
et du jardin



Pour rappel, 38% des Français possèdent un smartphone.
Et en termes de comportement celui des Français ne doit pas être fort éloigné de celui de nos amis Américains…
Faut-il alors concevoir un magasin physique comme un « show room » ?





C’est en tout cas cette piste que teste WallMart depuis la fin 2011 :



    %d blogueurs aiment cette page :