La Souffrance des Retours 2 : Les espérances de Shoebacca

Nathan Barling, Shoebacca
Selon Nathan Barling, le chief technology and marketing officer de Shoebacca, son site de e-commerce vise à atteindre 2 objectifs par le biais de la mise en place de cette très (trop ?) généreuse politique :
1- Shoebacca doit rester en phase avec les leaders du marché tel Zappos.com (qui appartient à Amazon). C’est en effet Zappos qui a été le précurseur d’une offre systématique de livraison rapide ET gratuite avec une fenêtre de retour de 365 jours. Shoebacca est allé plus loin en 2010 en proposant, en plus, la garantie du meilleur prix. Car en tant que challenger Shoebacca n’aurait tiré aucun avantage en termes de dynamique de vente en ne faisant que se caler au niveau niveau du leader : il fallait faire plus.
2- Deuxième objectif de cette mise en place : évacuer les hésitations que le client pourrait avoir quant à l’achat en ligne. L’objectif est alors non pas de se battre contre Zappos mais surtout de prendre des parts de marché aux « magasins de rue ».
Ces 2 objectifs ont-ils été atteints ?
La réponse demain !

    %d blogueurs aiment cette page :