Etude Nielsen sur les Réseaux Sociaux et e-Commerce.

Un article intéressant venant de l’excellent magazine  LSA :


« Selon la dernière étude publiée par Nielsen, la popularité des
réseaux sociaux ne se dément pas : désormais près de 4 internautes
actifs sur 5 fréquentent les réseaux sociaux et blogs !




Le phénomène est global: l’analyse de 10 pays à-travers le monde le confirme. Quel que soit le pays, les réseaux et blogs sont en effet la 1ère destination sur internet, représentant la majorité du temps passé online et concernant plus de 60% des internautes actifs. Aux Etats-Unis, si Tumblr a triple son audience en 1 an, Facebook
reste incontournable. Les internautes américains y passent plus de
temps que sur n’importe quelle autre marque du web : 53 milliards
de minutes pendant le seul mois de mai 2011 ! E
n
France 72% des internautes ont déjà visité un site de réseau social. La
plupart pour être en contact avec leurs amis et leur famille (59%
des internautes)… ou pour retrouver des connaissances perdues de
vue (46%).

L’utilisation mobile
des réseaux sociaux augmente fortement : plus de 40% des utilisateurs
de réseaux sociaux y accèdent via leur mobile. Et les applications
dédiées aux réseaux sociaux sont les 3èmes plus utilisées par les possesseurs de smartphones aux Etats-Unis.
Les femmes sont
majoritaires parmi les visiteurs de réseaux sociaux et blogs. Mais – et
bien qu’elles soient de plus en plus nombreuses à visionner des vidéos
on line sur ces sites – les hommes restent les plus gros consommateurs
en regardant davantage et les visionnant plus longtemps.
La valeur du temps passé sur les réseaux sociaux prend encore de
l’ampleur, avec une influence grandissante sur les décisions d’achat.
Pas moins de
70% des visiteurs actifs de réseaux sociaux font des achats online : soit 12% de plus que la moyenne des internautes. En
France une partie des internautes déclare fréquenter les réseaux
sociaux pour bénéficier de promotions, coupons… (12%), d’autres
pour rechercher des conseils avant d’acheter (10%), ou encore pour
faire des recommandations sur un produit ou une marque (7% des
internautes).
 Le potentiel pour le e-commerce et les industriels semble considérable ; d’ores et déjà,  53% de ces adeptes de réseaux sociaux suivent² ou aiment une marque (quand ‘seulement’ 32% suivent/aiment une célébrité). En France, 31% des internautes ont déjà suivi ou aimé une
marque ou une célébrité sur un réseau social… contre 40% pour la
moyenne Européenne. La raison principale en France est la
possibilité… de bénéficier de promotions pour 33% des internautes
concernés (contre 27% pour la moyenne Européenne) !
Si l’attrait des promotions reste donc de mise pour les internautes Français, ces derniers restent réfractaires à la publicité
sur les réseaux sociaux, et sur internet en général (3 sur 4
prétendent ne pas être influencés du tout… contre 60% pour la
moyenne Européenne). »

Rien de vraiment neuf sous le soleil. Le souci N°1 restant: quelle action le e-Commerce doit avoir face à ces comportements ? Rester passif, mettre à disposition des outils ? du contenu ? animer ? jusqu’où ? avec quelle prise de risque et quelle rentabilité ?
De fait les situations sont très différentes fonction des secteurs d’activité et des modes de distribution.  Entre un « pur » distributeur qui ne distribue QUE les marques des autres et un distributeur qui ne distribue QUE SA marque les actions ne peuvent être du même type.
Il est nécessaire, dans tous les cas, d’adopter la « bonne hausse » et ne pas essayer de s’immiscer brutalement dans des sphères ressenties comme d’ordre privé par les internautes.
Enfin, il ne faut pas se faire trop d’illusions: les marques les plus aimées ne sont pas forcément les plus achetées…

    %d blogueurs aiment cette page :