L’avenir du e-commerce au Salon de l’auto : Réponses !

WillyB avait une partie de la réponse, bravo ! L’avenir du e-commerce est aux mains des femmes !

Mon ami Denis VIDAL m’a conseillé la lecture d’un excellent ouvrage à ce propos : Women want more.

Cet ouvrage , issu d’une étude du Boston Consulting Group, met en évidence le rôle des femmes au niveau économique (un marché équivalent à celui de l’Inde et de la Chine), ce qui n’est pas bien surprenant. En fait tout l’intérêt de ce livre réside dans le fait qu’il tend à démontrer qu’il existe plus de proximité entre les femmes de différents pays qu’entre les hommes et les femmes de ces mêmes pays. Plus de proximité entre une femme nord américaine et une femme indienne qu’entre une femme et un homme nord américains.
Que ce soit en termes d’objectifs, de priorités, de besoins ou d’image de soi-même.
Une excellent lecture à conseiller.

Pour la petite histoire, j’étais il y a quelques semaines à la Nationale de l’un de mes clients, KRYS. Jacques Séguéla était de la partie (un bon pro, rien à dire) et de quoi a-t-il parlé ? De l’avenir et… des femmes. Femmes qui seraient l’avenir du XXIème siècle car elles savent maîtriser leur QE (quotient émotionnel), au contraire des hommes cantonnés à leur QI (quotient intellectuel). D’ailleurs il a écrit un livre sur le sujet (pas tout seul, je vous rassure), livre qui est paraît-il intéressant : Génération QE.

Ce rapprochement entre une étude du BCG et un ouvrage de Jacques Séguéla me laisse à penser qu’en effet quelque chose est en train de bouger du côté des femmes. Et donc forcément du côté du commerce en ligne, commerce qui répond à bien des priorités des femmes, notamment à celle de l’optimisation de la gestion du temps.

Mais il y avait 2 bonnes réponses à propos de l’avenir du e-commerce.

La seconde est (également) posée sur le sol. AMHA l’avenir du e-commerce réside dans la capacité à donner une dimension numérique (digitale pour faire fils de pub) aux objets qui nous entourent. Les tags que vous voyez sur le sol sont en effet des marquages permettant d’acquérir des informations sur le web, via un smartphone.

Bon, c’est pas le tout. Je suis à Lille (je vous rassure il pleut) pour le Salon de la VAD et du e-commerce, il faut que j’y aille…

    %d bloggers like this: