Résultats 2009/2010 RueduCommerce

Rueducommerce a réalisé pour son exercice 2009/2010 un CA de 352 millions d’euros soit une hausse de 10,3% par rapport à l’exercice précédent, mais en léger recul à périmètre constant (308,6 millions d’euros).

Si l’on intègre l’ensemble du chiffre d’affaires des partenaires de la Galerie, le CA affiche une hausse de 16,8% à 394,7 millions d’euros.

Quant au résultat net, il s’est tassé à 0,4 millions d’euros contre 2,1 millions pour 2008/2009.

« Dans un marché du High Tech en crise (-9% en 2009), les consommateurs ont acheté des produits moins chers pour un nombre de commandes en hausse. L’intégration des sites TopAchat et Clust, acquis en 2009, nous a permis d’élargir notre audience et a contribué à la forte croissance des ventes de produits techniques au 4eme trimestre », indique Gauthier Picquart, le PDG de RueduCommerce.

 D’où l’importance pour RueduCommerce du développement du modèle Galerie – une offre complémentaire issue de boutiques distinctes de RueduCommerce mais proposée sur son site, à l’exemple d’ Amazon Market  Place – qui génère du chiffre d’affaire complémentaire et devrait devenir bénéficiaire au cours de l’exercice 2010/2011.

Dernier levier de croissance, celui de la monétisation de ses 6,9 millions de visiteurs uniques, avec une progression de la régie publicitaire de 45% sur l’exercice (mais qu’en est-il en valeur absolue ?).

Le modèle Galerie de RueduCommerce (mais on pourrait également évoquer le même cas de figure pour la place de marché Pixmania) me semble  ambigu. Car s’il est basé sur la confiance qu’a l’acheteur en la « marque » du distributeur, l’acte d’achat ne se réalise pas réellement auprès de ce dernier.
Et le « business model » joue bien sur cette ambiguïté.
Quel est l’impact à moyen terme de ce « mélange des genres » pour la marque du distributeur ?
L’avenir nous le dira.
Mais je ne suis pas optimiste car la condition de base est un excellent niveau de service de la part des boutiques « tierces ». Or avoir un excellent niveau de service a un coût que bien peu d’acteurs peut assumer.

Enfin, monétiser son audience par de la publicité m’a toujours surpris de la part d’un commerçant. En effet, son activité de commercialisation devrait être plus rentable que du « display » !

    %d blogueurs aiment cette page :