Chacunsoncafé.fr condamné pour « dénigrement » envers Nespresso

Chacunsoncafé.fr est un site qui avait déjà retenu mon attention par son ton très « consumériste » et sa gamme de produits.
Ils viennent d’être condamnés par le tribunal de commerce de Paris à 10 000 euros de dommages et intérêts pour « dénigrement » à l’encontre de Nespresso France (Nespresso les avait attaqué en novembre dernier pour 150 000 euros de dommages et intérêts – rien que ça).
Les juges demandent à Chacunsoncafé.fr de retirer de son site « toute référence dénigrante ou déloyale » à Nespresso, notamment « à travers le caractère prétendument onéreux ou polluant des capsules ».
Et pourtant c’est  vrai (j’en parle en connaissance de cause car j’ai une Nespresso au bureau et je regrette la Lavazza précédente (notamment en terme de qualité gustative – et puis une Nespresso c’est tellement marketé et bobo que j’ai l’impression de me faire avoir).
Mais revenons  à Chacunsoncafé.fr.
Le tribunal de commerce de Paris estime également que la publicité comparative présentée sur le site entre les machines Nespresso et celles que le site commercialise n’est pas illégal car « le comparatif mis en ligne par la société ChacunSonCafé n’est pas de nature à induire en erreur les consommateurs ».

Que penser de ce jugement ?

1- Il faut faire attention à ce que l’on écrit quand on est commerçant
2- S’attaquer à des multi-nationales est toujours dangereux, surtout quand on touche à leur « vache à lait »
3- Chacunsoncafé.fr a été sans doute bien naïf en estimant qu’il avait le droit de dire ce qu’il pensait plutôt que de rester dans le « politiquement/commercialement » correct
4- Il aurait mené de façon discrète une action « web 2.0 » contre Nespresso (sur Facebook par exemple), non seulement il n’aurait pas eu de procès mais en plus son argumentation, vue comme venant de particuliers, n’aurait eue que plus de poids.

Vous êtes choqués par ce dernier point ?

Comment pensez vous que les communautés se montent grâce à des Agences de com ?

De la à penser que McCan Paris ait donné un coup de pouce initial pour que Nespresso atteigne les 237 887 fans sur Facebook, il y a un pas que je ne franchirai car 1- je n’en sais rien et 2- si je le savais je ne dirais rien car je risquerais un procès à 150 000€.

Comme quoi, le Web 2.0 peut servir à quelque chose.

Et présente des dangers. Voir mon post d’il y a plus d’1 an sur le poids des avis d’internautes sur l’acte d’achat.

Pour me faire pardonner par Nescafé :

    %d blogueurs aiment cette page :