Andorre et E-commerce

Tandis qu’en France, sous couvert de protection du consommateur, M. Chatel cherche à freiner le développement du E-commerce, d’autres ont compris qu’il existe là une véritable opportunité de création de richesse pour leur pays.
C’est le cas de la principauté d’Andorre, Etat pyrénéen entre la France et l’Espagne, dont le Premier ministre, Albert Pintat, a fait voter le 8 avril une loi sur les investissements étrangers qui entrera en vigueur en novembre.
Elle autorisera les étrangers à détenir 100% du capital des sociétés andorranes dans 200 secteurs d’activité, dont le E-commerce. Il est vrai qu’auparavant on ne pouvait détenir que 33%, ce qui limitait le nombre de candidats.

A noter:
– que depuis 2007 les normes comptables andorranes sont « homologables aux normes européennes »,
– qu’il y aura dans un futur proche un IS entre 5 et 10% des bénéfices,
– qu’il existe un acord douanier entre Andorre et l’Union Européenne,
– que les seuls impôts actuels sont les impôts locaux et des taxes à l’importation, ces dernières comprises entre 4 et 7% ainsi que de la TVA sur les services (qui devrait être généralisée à un taux à 4%)

A noter enfin que les andorrans ont un revenu par habitant supérieur à la moyenne européenne.
… et que l’Andorre est à un peu plus d’1 heure de Toulouse.

    %d blogueurs aiment cette page :